La maison de métayer 

 

 

 

 

 

 

La mise en vente de la petite maison de métayer, située à seulement quelques mêtres du manoir, fin 2015 a été l'opportunité d'assembler à nouveau la propriété bâtie afin de pouvoir envisager une rénovation harmonieuse de l'ensemble et de réunifier la moitié du petit domaine.

 

Cette maison, figurait sur le cadastre de 1824 sur la parcelle n° 1827.

Le fait qu'elle ne soit pas coloriée en rouge indique un état de délabrement à l'époque.

Son positionnement était parallèle à celui de la grange et de l'étable.

 

La première référence que nous en ayons figure dans le descriptif de la vente de la métairie de la Cour de Launay en tant que bien d'émigré (voir onglet histoire).

Voilà ce qu'on en disait le 8 prairial an 2 de la République (27 mai 1794) : "... une étable à porcs au bout de ladite maison (le manoir) vers soleil levant...". 

30 ans avant le cadastre de 1824, cette bâtisse ne servait donc plus que de soue à cochons.

Tout au long des mutations de propriété de la première moitié du XIXème siècle, elle est qualifiée de masure dont le Larousse nous précise que ce terme est employé pour une "maison misérable ou délabrée".

 

C'est probablement l'état dans lequel François Rollo et Jean-Marie Piguel la trouvent lorsqu'ils en achètent chacun une partie en 1857 à un dénommé Evain, sous-intendant militaire à Rennes qui la détenait depuis 1845 ainsi que le manoir et le reste du domaine.

Ainsi que l'indique la date gravée dans le linteau de l'ancienne porte d'entrée transformée en fenêtre, cette maison aurait été reconstruite en 1879 par 3 co-proprétaires : Joseph Rollo, Pierre Colin et Joseph Piguel.

Lors de sa reconsruction, elle est réorientée avec sa façade principale à l'Est et se retrouve maintenant perpendiculaire aux granges.

 

Il convient de remarquer les moulurations du linteau de la porte Nord ainsi que des piédroits qui montrent clairement un remploi des pierres de taille.

 

De même, le magnifique linteau en accolade de la porte Est n'est pas de la la fin du XIXème mais plutôt un remploi... peut-être de l'une des portes murées du manoir ?

Dans la 2ème moitié du XXème, la maison a été agrandie à l'Ouest par l'adjonction d'un appentis destiné à donner plus d'aisance à la famille du propriétaire qui avait délaissé le manoir dont l'état ne permettait plus l'habitabilité.

 

Un chantier de rénovation de cette maison a été entrepris dès 2016.  La porte Nord a été ré-ouverte Le ciment a été enlevé des murs extérieurs afin de permettre à la pierre de respirer et des joints à la chaux ont permis d'harmoniser son aspect avec celui des joints encore existants de la façade du manoir. Les pierres d'encadrement des deux portes sont maintenant de nouveau visibles.

  • Facebook Clean
  • LinkedIn Clean
  • Google+ Clean

© 2014 par Manoir de la Cour de Launay - JPC